Soumission : Michel Houellebecq en visionnaire ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Soumission - Michel Houellebecq

Soumission - Michel Houellebecq

  • Notre “Intro-conclu” :

Comme à notre habitude, nous débuterons directement cet article par sa conclusion avant d’enchaîner sur le développement. Michel Houellebecq est un romancier qui a reçu le prix Goncourt pour son dernier roman La carte et le territoire en 2010. L’auteur n’est pas n’importe qui. Mais allons droit au but et que peut-on penser “à chaud” de Soumission ? C’est un roman qui extrapole un Président musulman pour diriger la France. On appréciera au fil des pages la volonté de réalisme avec des personnages et des faits existants. Belle manipulation littéraire. On ne peut pas faire autrement que de se laisser emporter dans le roman jusqu’à confondre parfois le roman avec la réalité. Pour nous, un bon moment, merci (sans faire de jeux de mots avec un autre ouvrage “presque” politique).

  • Ce que nous avons pensé de l’ouvrage :

300 pages avec une police relativement grosse… l’ouvrage se lit vite et bien. Le prix Goncourt peut en impressionner certains, mais ce roman est vraiment accessible à tous (et n’a pas été primé)…

Très médiatique, ce livre n’a évidemment pas échappé à la polémique. Hasard du calendrier, il a été présenté au public en même temps que l’attaque de Charlie Hebdo par les frères Kouachi. Le sujet “musulman”, quelle que soit la façon dont il est abordé (et même sous forme de roman) est toujours délicat, polémique, voire raciste. Ce n’est pourtant pas le cas dans cet ouvrage, malgré la présence de quelques clichés.

A chaque page, nous soulignons le soin qu’apporte l’auteur à utiliser les noms des politiques existants, de leurs partis, de leurs habitudes… pour extrapoler une situation politique explosive : deux extrêmes au 2nd tour de la Présidentielle. Quels extrêmes ? Le front national opposé à la Fraternité musulmane.

Heureusement, certaines inexactitudes nous rappellent qu’il s’agit bien d’un roman : alors que le front national s’appelle front national en 2022, que le PS s’appelle PS, on constate que les Républicains s’appellent toujours UMP.

Michel Houellebecq est donc un romancier et non un visionnaire : La droite… décidément toujours là pour nous rappeler la réalité. Nous finirons cet article par une question sans réponse… pourquoi “soumission” ? La polémique tient peut être uniquement dans son titre.

M. BERANGERE - A. SARRON

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »